9ème Symphonie de Beethoven

Chargement Évènements

9ème Symphonie de Beethoven

« Il s’agit sans doute de l’une des symphonies les plus connues, véritable chef-d’œuvre musical ! Nous sommes très heureux de terminer notre belle sixième saison sur la 9ème symphonie de Beethoven avec notre cher Orchestre de la Suisse Romande dirigé par Jonathan Nott et le chœur de la Zürcher Sing Akademie. 137 personnes seront sur scène pour ce véritable feu d’artifice musical ! »

Marie-Noëlle Gudin


9ème symphonie de beethoven
Avec l’Orchestre de la Suisse Romande


Freude, schöner Götterfunken,
Tochter aus Elysium,
wir betreten feuertrunken,
Himmlische, dein Heiligtum!
(Schiller, Ode à la joie)

Couronnement de l’idéal symphonique qui occupe Ludwig van Beethoven (1770-1827) au moins depuis l’« Héroïque », la Symphonie no 9 en ré mineur op. 125 possède une genèse plus longue et plus complexe que toute autre œuvre de sa production. Vouant une admiration sans bornes au poème de jeunesse de Schiller, Beethoven évoque son désir de le mettre en musique dès 1792. Après une première tentative d’unir musiques vocale et symphonique dans sa Fantaisie pour piano, chœur et orchestre (1808), il ébauche en 1817 le premier mouvement d’une symphonie en mineur. Ce projet qui ne verra jamais le jour l’incite néanmoins à composer une symphonie avec chœurs, comme il l’écrit l’année suivante : « Dans l’adagio, le texte sera un mythe grec, un cantique ecclésiastique. Dans l’allegro, fête à Bacchus ».1 Pourtant, ce n’est que vers la fin de 1823, alors que les trois premiers mouvements de la Symphonie en ré mineur sont déjà terminés, que Beethoven opte définitivement pour un final qui n’est pas exclusivement instrumental.

Richard Cole

ORCHESTRE DE LA SUISSE ROMANDE

Fondé en 1918 par Ernest Ansermet, qui en est le chef titulaire jusqu’en 1967, l’Orchestre de la Suisse Romande compte 112 musiciens permanents. Il assure ses concerts d’abonnement à Genève et Lausanne, les concerts symphoniques de la Ville de Genève, le concert annuel en faveur de l’ONU, ainsi que les représentations lyriques au Grand Théâtre de Genève.  Son Directeur artistique et musical est le chef britannique Jonathan Nott depuis 2017. Son chef principal invité est le maestro japonais Kazuki Yamada.

Les tournées internationales de l’OSR le conduisent dans les salles prestigieuses d’Europe (Berlin, Londres, Vienne, Salzbourg, Paris, Amsterdam) et d’Asie (Tokyo, Séoul, Pékin), ainsi que dans les grandes villes des continents américains (Boston, New York, San Francisco, Washington, São Paulo, Buenos Aires, Montevideo). Au cours de la saison 2011-2012, l’OSR s’est produit pour la première fois à Moscou et Saint-Pétersbourg. En juillet 2014, l’OSR s’ est rendu au Japon et à Séoul. En février 2015, il offre sept concerts sur les côtes ouest et est des Etats-Unis. Il est l’invité de nombreux festivals, dont le Festival de Música de Canarias, les festivals de Pâques et d’été de Lucerne, le Festival de Radio France à Montpellier, le Menuhin Festival de Gstaad et le Septembre Musical de Montreux.

Jonathan Nott

Reconnu pour ses interprétations mahlériennes auxquelles il donne force, vigueur et clarté, Jonathan Nott est invité à diriger les musiciens de l’Orchestre de la Suisse Romande dans la Septième Symphonie du compositeur viennois en 2014. Cette première rencontre très prometteuse aboutit à sa nomination comme directeur musical et artistique de l’OSR où il entre en fonction en janvier 2017.

Son parcours débute lors d’études de musique à l’Université de Cambridge, de chant et de flûte au Royal Northern College of Music de Manchester et de direction d’orchestre à Londres. En 1989, il commence sa carrière aux opéras de Francfort et de Wiesbaden, où il dirige les œuvres majeures du répertoire, dont le cycle complet du RING de Wagner.

Dès 1997 des liens privilégiés s’établissent avec la Suisse : en tant que chef principal de l’Orchestre de Lucerne, il prend une part active dans la période inaugurale du nouveau KKL où il se produit également avec l’Ensemble Intercontemporain créé par Pierre Boulez, et dont il assure la direction musicale de 2000 à 2003.

Les seize années passées à la tête du Symphonique de Bamberg de 2000 à 2016 sont fécondes à plusieurs titres : il instaure les séries d’artistes en résidence, dirige l’orchestre lors de multiples tournées internationales, la Symphonie nº 9 de Mahler se fait consacrer au Midem en 2010, il initie et préside la Gustav Mahler Conducting Competition qui fait découvrir des chefs aujourd’hui devenus célèbres tels Gustavo Dudamel et Lahav Shani.

Par ailleurs, il occupe le poste de directeur musical à l’Orchestre symphonique de Tokyo depuis 2014.

L’inspiration qu’il éveille auprès des jeunes artistes est concrétisée entre autres par son engagement fidèle et sur le long terme avec la Junge Deutsche Philharmonie et le Gustav Mahler Jugendorchester.

Jonathan Nott offre un vaste catalogue d’enregistrements très acclamés parmi lesquels l’intégrale des œuvres pour orchestre de Ligeti avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin, l’ensemble des symphonies de Schubert et Mahler avec l’Orchestre symphonique de Bamberg, Das Lied von der Erde de Mahler avec l’Orchestre Philharmonique de Vienne et Jonas Kaufmann. Son premier enregistrement à la tête de l’OSR avec des œuvres de Richard Strauss, Claude Debussy et Gyorgy Ligeti est sorti en septembre 2018 chez le label PentaTone.

juin 09 2020

Details

Date: 9 juin 2020
Time: 20:15 - 22:00

Venue

Rosey Concert Hall

Institut Le Rosey
Rolle, 1180 Suisse

+ Google Map

Phone:

+41 (0) 21 822 55 00

Organisateur

Rosey Foundation
Phone: +41 (0) 21 822 55 00
Email: