Le Souper

Chargement Évènements

Le Souper

« Après la défaite de Waterloo et l’exil de Napoléon, les troupes coalisées sont dans Paris. Qui va gouverner le pays ? République ? Monarchie ? Bien au-delà d’une leçon d’histoire, deux tempéraments, deux volontés, deux ambitions décident du sort du pays entre cognac et mets raffinés. Daniel et William Mesguich, Talleyrand et Fouché, font de ce Souper un triomphe de la langue française. A savourer sans modération !  »

Marie-Noëlle Gudin


 

Pièce de Jean-Claude Brisville
Mise en scène et interprétation :
Daniel et William Mesguich

Gros succès théâtral et cinématographique des années 1990, Le Souper est à nouveau monté en
janvier 2018 à Paris au Théâtre de Poche Montparnasse à Paris par Daniel et William Mesguich.

Paris, minuit, 6 juillet 1815.

Dans son hôtel particulier Talleyrand attend Fouché.

Napoléon vient d’abdiquer en faveur de son fils après la défaite de Waterloo. Paris est occupée par les vainqueurs.

Le service d’ordre essaie tant bien que mal de contenir les émeutiers. Que va devenir la France ?

Talleyrand veut restaurer la monarchie. La meilleure solution étant pour lui de faire revenir Louis XVIII sur le trône. Pour cela il a besoin de Fouché, président du gouvernement provisoire qui contrôle Paris.

Fouché pense qu’il faut revenir à la république.

Ces deux hommes issus de milieux différents, dont les caractères sont diamétralement opposés, Talleyrand le prince immobile et Fouché le bourgeois impécunieux, tous deux devenus hommes les plus puissants de l’époque, vont néanmoins devoir s’entendre pour ne pas disparaître.

« Fouché et Talleyrand, ces deux ministres de Napoléon les plus capables de tout, sont les figures les plus psychologiquement intéressantes de cette époque. Tous deux sont des cerveaux clairs, positifs, réalistes. Tous deux sont passés par l’école de l’Eglise et par la brûlante école supérieure de la Révolution. Tous deux ont le même sang- froid dénué de toute conscience pour ce qui est de l’argent et de l’honneur. Tous deux servent avec la même infidélité, la même absence de scrupules, la République, le Directoire, le Consulat, l’Empire et la monarchie ». (Stefan Zweig)

Comme ils l’ont fait avec bonheur pour L’Entretien de M. Descartes avec Pascal le jeune, c’est encore avec William Mesguich, son fils, que Daniel Mesguich joue Le Souper, Daniel dans le rôle de Talleyrand et William dans celui de Fouché.

Ecriture serrée, répliques percutantes, le texte de Jean-Claude Brisville, drôle, précis et admirablement dit par ces deux grands comédiens, met en valeur la langue française tout en étant accessible à un large public.

La scénographie est simple et efficace.

Ce souper est un régal que le « diable boîteux » a fait cuisiner pour l’homme le mieux renseigné de France, l’inventeur de la police moderne.

On se souvient de Claude Rich (Talleyrand) et Claude Brasseur (Fouché) pour la création en septembre 1989 au Théâtre Montparnasse à Paris qui reçut deux Molières, puis, en 2015 avec Niels Arestrup (Talleyrand) et Patrick Chesnais (Fouché) au Théâtre de la Madeleine. Edouard Molinaro a tiré une adaptation cinématographique de la pièce en 1992 en reprenant Claude Rich et Claude Brasseur dans leurs rôles de la création.

mai 23 2019

Détails

Date 23 mai 2019
Heure 20:15 - 22:00
Évènement Categories:

Lieu

Rosey Concert Hall

Institut Le Rosey
Rolle, 1180 Suisse

+ Google Map

Téléphone :

+41 (0) 21 822 55 00

Organisateur

Rosey Foundation
Téléphone : +41 (0) 21 822 55 00
Email: