ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE

Emmanuel Krivine Direction

In Mo Yang Violon

Programme

Engelbert Humperdinck
Hänsel et Gretel, prélude

Max Bruch
Fantaisie écossaise pour violon et orchestre op.46

Maurice Ravel
Une barque sur l’océan

Claude Debussy
La Mer

« Il nous manquait un orchestre français parmi les différentes formations reçues au Rosey Concert Hall. C’est désormais chose faite avec la venue de l’Orchestre National de France dirigé par Emmanuel Krivine, premier orchestre symphonique permanant créé en France ! »

Marie-Noëlle Gudin

 In Mo Yang

180413OrchestreFrance400x_02

“One of the new generation’s most talented young string virtuosi” (The Violin Channel), Korean

In Mo Yang a gagné le Premier Prix de la Concert Artists Guild Competition. Ensuite, comme lauréat de la Boston Classical Orchestra’s inaugural Young Artists Competition, In Mo Yang s’est produit avec le Boston Classical Orchestra. Il a été salué par la critique.

En mars 2015, il a gagné le Premier Prix du Premio Paganini (Gênes). Le Concours n’avait pas donné de premier prix depuis 2006. On l’a également récompensé avec les prix spéciaux suivants : finaliste le plus jeune, meilleure performance de la pièce contemporaine, performance la plus  appréciée du public.

En 2014, le violoniste avait reçu le second prix de la Yehudi Menuhin International Competition, ainsi que des prix aux Munetsugu Angel Violin Competition (2013) et Joachim International Violin Competition (2012). Comme soliste, In Mo Yang s’est produit avec les orchestres suivants: NDR Radiophilharmonie, Russian Symphony Orchestra, Austin Symphony Orchestra, Boston Classical Orchestra, Central Aichi Symphony Orchestra, KBS Symphony Orchestra et Korean Symphony Orchestra. En récital, il a joué aux festivals de Ravinia, Ishikawa Music Academy, Great Mountains International Music Festival et dans le cadre de l’Académie de Musique de Sion. Lors de la saison 2016-17, en tant que soliste, In Mo Yang jouera avec le Philharmonia Zurich, la Philharmonie Baden-Baden et aux Etats-Unis avec le Fairfax Symphony, Gulf Coast (MS) Symphony DuPage (IL) Symphony. A Boston, il ouvrira la saison pour The Bach, Beethoven & Brahms Society (the Boston Classical Orchestra) et il fera ses débuts avec le Boston Philharmonic Youth Orchestra et Benjamin Zander.

En récital, il jouera au Merkin Concert Hall de New York, à la Gordon Hall series de Ravinia, près de Chicago, au Mooredale Concerts de Toronto and au Kravis Center for the Performing Arts en Floride. En Europe, il donnera des récitals au Dersdner Musikfestspiele et au Yehudi Menuhin Gstaad Festival. En tant que chambriste, In Mo jouera à Caramoor en automne 2016 dans les séries Rising Stars et il fera une tournée au printemps 2017 avec le Chamber Music from Ravinia et la directrice artistique Miriam Fried.

Né en Asie en 1995, le violoniste coréen In Mo Yang a donné son premier récital à 11 ans, dans le cadre de l’Ewon Prodigy Series à Séoul. A 15 ans, il a fait ses débuts comme soliste avec le KBS Symphony Orchestra. Il est diplômé du Korean National Institute for the Gifted in Arts (février 2011). Il a ensuite été admis à la Korean National University of Arts. Bénéficiaire de la Laurence Lesser Presidential Scholarship, il poursuit actuellement un Bachelor en musique au New England Conservatory, où il étudie avec Miriam Fried. In Mo Yang joue un Stradivarius (1705/1718) généreusement prêté par Reuning & Sons à Boston.

Emmanuel Krivine

180413OrchestreFrance400x_03

D’origine russe par son père et polonaise par sa mère, Emmanuel Krivine commence très jeune une carrière de violoniste. Premier prix du Conservatoire de Paris à seize ans, pensionnaire de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, il étudie notamment avec Henryk Szeryng et s’impose dans les concours les plus renommés.

Après une rencontre essentielle avec Karl Böhm en 1965 il se consacre peu à peu à la direction d’orchestre, tout d’abord comme chef invité permanent du Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France de 1976 à 1983, puis en tant que directeur musical de l’Orchestre National de Lyon de 1987 à 2000 ainsi que de l’Orchestre Français des Jeunes. De 2006 à 2015 il est directeur musical de l’Orchestre Philharmonique du Luxemboug.

Depuis la saison 2015-2016 il est principal guest conductor du Scottish Chamber Orchestra et a été nommé, à partir de la saison 2017-2018, directeur musical de l’Orchestre National de France. Parallèlement à ses activités de chef titulaire, Emmanuel Krivine est régulièrement l’invité des meilleurs orchestres internationaux.

En 2004, il s’associe à la démarche originale d’un groupe de musiciens européens avec lesquels il fonde La Chambre Philharmonique, orchestre sur instruments d’époque, aujourd’hui en résidence au Grand Théâtre de Provence. Cet ensemble réalise de nombreux concerts et enregistrements dont une intégrale des symphonies de Beethoven (Gramophone Editor’s choice).

Ses dernières réalisations discographiques sont, avec l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, chez Zig Zag Territoires/Outhere, un enregistrement Ravel (Shéhérazade, Boléro, La Valse, etc.), un autre consacré à Moussorgski (Les Tableaux d’une exposition)/Rimski-Korsakov (Shéhérazade) et un dernier à Bartok (Concerto pour orchestre et Second concerto pour violon) ; Et avec la Chambre Philharmonique, chez Naïve des enregistrements consacrés à Mendelssohn (Symphonies «Italienne» et «Réformation»), Dvořák (Symphonie «Du Nouveau Monde»), Schumann (Konzertstück pour quatre cors et orchestre) et Beethoven (Intégrale des Symphonies). Vient de paraître pour le label Alpha un DVD consacré à la Symphonie Fantastique d’Hector Berlioz.

ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE

L’Orchestre National de France est le premier orchestre symphonique permanent créé en France. Fondé en 1934, il a vu le jour par la volonté de forger un outil au service du répertoire symphonique. Cette ambition, ajoutée à la diffusion des concerts sur les ondes radiophoniques, a fait de l’Orchestre national une formation de prestige. De D.-É. Inghelbrecht, qui a fondé la tradition de l’orchestre, à Emmanuel Krivine, directeur musical à partir de septembre 2017, les plus grands chefs se sont succédé à la tête de l’orchestre, lequel a également invité les solistes les plus prestigieux.

L’Orchestre national de France donne en moyenne 70 concerts par an à Paris, à l’Auditorium de Radio France, sa résidence principale depuis novembre 2014, et lors de tournées en France et à l’étranger. Mais, le National conserve aussi un lien d’affinité avec le Théâtre des Champs-Élysées où il se produit chaque année, notamment pour des productions lyriques. Il propose par ailleurs, depuis quinze ans, un projet pédagogique par des concerts, mêlant exigence musicale et humour, s’adressant à la fois aux musiciens amateurs, aux familles et aux scolaires. Ses musiciens sillonnent aussi les écoles de la maternelle à l’université, avec des ateliers, pour éclairer et toucher les jeunes générations.

Enfin, l’Orchestre national a créé bien des chefs d’œuvre du XXe siècle, comme Le Soleil des eaux  de Boulez, Déserts de Varèse et la plupart des grandes œuvres de Dutilleux. Tous les concerts sont diffusés sur France Musique et fréquemment retransmis sur les radios internationales. L’orchestre enregistre également pour France Culture des concerts-fictions (Dracula, Alice et merveilles, etc.) avec des comédiens, souvent sociétaires de la Comédie-Française, des bruiteurs, etc. Autant de projets inédits qui marquent la synergie entre l’orchestre et l’univers de la radio.

De nombreux concerts sont également disponibles en vidéo sur internet, et les diffusions télévisées se multiplient (le Concert de Paris, retransmis en direct depuis le Champ-de-mars le soir du 14 juillet, est suivi par plusieurs millions de téléspectateurs).

De nombreux enregistrements sont à la disposition des mélomanes, notamment un coffret de 8 CD, qui rassemble des enregistrements radiophoniques inédits au disque et retrace l’histoire de l’Orchestre national. Récemment, dans le mythique Studio 104, l’orchestre a enregistré la musique du dernier film de Luc Besson, Valérian.

La saison 2017-18 se distingue par la recherche de l’excellence et de la diversité de sa programmation. La splendeur du répertoire, qui couvre trois siècles de musique (de l’Oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach à la création française de la dernière pièce concertante de Pascal Dusapin en passant par l’hommage, centenaires obligent, aux oeuvres majeures de la Russie révolutionnaire et de Claude Debussy) sera révélée par des baguettes aussi diverses et prestigieuses que celles de Riccardo Muti, Semyon Bychkov, Neeme Järvi ou Marek Janowski mais aussi Trevor Pinnock, que l’on découvrira dans sa première rencontre avec l’orchestre.

Partageant la scène avec les musiciens du National, les solistes invités témoignent également de la force d’attraction du nouvel Auditorium de Radio France et des formations qui s’y produisent auprès des plus grands artistes de notre époque. Martha Argerich, Maxim Vengerov, Julia Fischer, Evgueni Kissin, Truls Mörk, Jean-Yves Thibaudet et de jeunes talents exceptionnels comme Beatrice Rana ou Francesco Piemontesi augurent de soirées fortes en émotions dans une maison de la radio qui s’affirme aussi plus que jamais maison symphonique.

180413OrchestreFrance462x_01

avril 13 2018

Détails

Date avril 13
Heure 20:15 - 22:00
Évènement Categories:

Lieu

Rosey Concert Hall

Institut Le Rosey
Rolle, 1180 Suisse

+ Google Map

Téléphone :

+41 (0) 21 822 55 00

Organisateur

Rosey Foundation
Téléphone : +41 (0) 21 822 55 00
Email: