Orchestre de Cadaqués

Chargement Évènements

Orchestre de Cadaqués

« Dans notre programmation, nous sommes toujours à la recherche de concerts un peu différents ; c’est avec joie que nous accueillons le guitariste espagnol Pablo Sáinz Villegas et l’orchestre de Cadaqués qui interprèteront le fameux concerto d’Aranjuez. De quoi montrer que la musique classique offre de nombreux visages, y compris celle d’un ténébreux guitariste !  »

Marie-Noëlle Gudin


Pablo Sáinz Villegas

Acclamé par la critique et désigné comme « l’âme de la guitare espagnole  », Pablo Sáinz Villegas est devenu le plus grand guitariste de sa génération. Avec son « jeu virtuose caractérisé par une irrésistible exubérance  », tel que décrit par le New York Times, ses interprétations font apparaitre la passion, l’espièglerie et le riche héritage de la Rioja1, sa terre natale. Il est reconnu pour son jeu passionné, émotif et chaleureux, que cela soit lors de récitals intimes ou en compagnie de l’adulé Plácido Domingo, devant un public de plus de 85’000 personnes au stade Santiago Bernabéu à Madrid, durant lequel Maestro Domingo le proclama « maître de la guitare  ».

Récemment, Pablo Sáinz Villegas s’est produit sur une scène flottante de l’Amazone avec Plácido Domingo, au cours d’un concert diffusé en direct devant des millions de téléspectateurs. Il a également donné la première mondiale de Rounds, une composition pour guitare de John Williams, lauréat à cinq reprises des Academy Award, et a accompli une tournée estivale au Japon avec l’Orchestre National d’Espagne. La saison 2017-2018 a vu Pablo Sáinz Villegas faire ses débuts au prestigieux National Performing Arts Center à Pékin, mais aussi auprès de l’orchestre du Chicago’s Grant Park Music Festival au Millennium Park à Chicago, du New Zealand Symphony, du Norwegian Radio Orchestra à Oslo et de l’Orquesta de Minerà à Mexico, pour n’en citer que quelques-uns.

Pablo Sáinz Villegas recherche constamment des moyens de toucher les jeunes publics et de les inspirer par la musique. Communicateur né, le guitariste explique : « La musique fait partie de ces choses impalpables, et c’est ce qui la rend si puissante  ».

Jaime Martín

Jaime Martín est né à Santander et a étudié avec Antonio Arias à Madrid, puis avec Paul Verhey à La Haye. Après une intense carrière de flûtiste soliste, Jaime Martín est devenu en 2013 le chef principal et directeur artistique de la Sinfónica de Gävle. Il est également titulaire de l’Orchestre de Cadaqués et le directeur artistique du Festival international de Santander.

Ses temps forts en 2017/2018 comprennent l’ouverture de la saison de l’Orchestre de chambre de Los Angeles avec Joshua Bell, ses débuts avec le hr-Sinfonieorchester de Francfort, la Sinfónica de Bilbao, les orchestres de Essen et Burdeos, la Sinfónica RTE et l’Orchestre symphonique de Radio Suède. Il dirige également l’ Orchestre de Cadaqués en résidence au Festspielhaus de Salzbourg.

Il a dirigé des orchestres tels que le London Philharmonic, le Philharmonique de Radio France, le Royal Liverpool Philharmonic, l’Orchestre symphonique de Barcelone et national de Catalogne (OBC), l’Orchestre de chambre de St Paul, les orchestres symphoniques de Nouvelle Zélande et du Queensland, le Royal Scottish National, l’Orchestre RTVE, le National du Capitole de Toulouse, l’orchestre symphonique de Radio Suède et de l’Etat de São Paulo, les London Mozart Players, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre symphonique de Pékin, l’Academy of St Martin in the Fields, l’Ulster Orchestra et l’orchestre de Winterthur.

Il a fait ses débuts à l’opéra au Festival de l’Escorial et la Quincena Musical de San Sebastián (2012) avec La Flûte enchantée ; il a dirigé Le Barbier de Séville avec l’Opéra national anglais de Londres (2013), où il est revenu pour Les Noces de Fígaro de Mozart en 2014.

Ses enregistrements comprennent : les Sérénades de Brahms avec la Sinfónica de Gävle, la Neuvième Symphonie de Schubert ; la Petita suite burlesca de Montsalvatge ; la Sinfonietta de Halffter et la Troisième Symphonie (Heroïque) de Beethoven avec l’Orchestre de Cadaqués ; la Suite en Mi de Toldrà ; le Concert per a violí et orquestra, de Garreta ; un CD avec des œuvres de Granados, Garreta, Taltabull et Lamote de Grignon ; Elapsed Memories, Double Variations y Effigies II de Charles et Catalunya, Escenes simfòniques catalanes de Albéniz ainsi que la « Suite orquestal » de Pepita Jiménez avec l’OBC. Tous ces enregistrements édités chez Tritó ont obtenu un grand succès dans la critique musicale.

Comme soliste, il a enregistré les concertos de Mozart avec Sir Neville Marriner ; Sinfonietta Concerto composé par et pour Montsalvatge sous la direction de Noseda ; des œuvres de Bach pour flûte, violon et piano avec Perahia et l’Academy of St Martin in the Fields avec Perahia (Sony); et encore le Quintette avec flûte de Mozart (EMI).

Orquestra de Cadaqués

L’orchestre de Cadaqués s’est formé en 1988 à partir d’un groupe de jeunes musiciens espagnols et européens dont les objectifs étaient clairs : travailler en étroite collaboration avec les compositeurs contemporains vivants, renouer avec un héritage musical espagnol injustement oublié et lancer la carrière de solistes, de compositeurs et de chefs à leurs débuts.

L’origine de l’orchestre est méditerranéenne, mais sa vision est cosmopolite et il a été rapidement reconnu dans le milieu musical pour la qualité et l’engagement de ses musiciens et le dynamisme de ses projets. Des directeurs tels que Sir Neville Marriner, Gennady Rozhdestvensky ou Philippe Entremont en ont parrainé le projet et ont fait partie des principaux invités, au même titre qu’Alicia de Larrocha, Victoria de los Ángeles, Teresa Berganza, Paco de Lucía, Ainhoa Arteta, Jonas Kaufmann, Olga Borodina, Pablo Sàinz Villegas, Khatia Buniatishvili et Juan Diego Flórez entre autres.

En 1992 l’orchestre a lancé le Concours international de direction, un événement bisannuel qui, avec l’appui d’autres orchestres symphoniques espagnols, a ouvert les portes du marché professionnel à de jeunes chefs du monde entier : Pablo González, Gianandrea Noseda, Vasily Petrenko ou Michał Nesterowicz ont été quelques-uns des lauréats qui se distinguent aujourd’hui comme chefs d’orchestres renommés. Depuis 1998, Gianandrea Noseda est devenu le directeur principal de l’orchestre de Cadaqués. Jaime Martín, l’un des musiciens qui l’ont fondé et le premier flûtiste vingt années durant, en est le chef titulaire depuis 2011.

Dans le but de promouvoir et diffuser la musique contemporaine ont été créés l’ensemble Orquesta de Cadaqués et le poste de compositeur résident. Ainsi ont été jouées pour la première fois des œuvres de Xavier Montsalvatge, Jesús Rueda, Hèctor Parra, Jesús Torres, Luis de Pablo ou Joan Guinjoan, entre autres.

Il s’y ajoute divers enregistrements avec ceux qui en ont été les principaux chefs, Sir Neville Marriner, Gianandrea Noseda et Jaime Martín, édités par Tritó y Philips, et la création de la collection de musique classique pour enfants, Solfa la redonda.

Récemment, l’orchestre a joué à la Philharmonie de Eindhoven et a ouvert le Festival de musique de Brême avec trois concerts. Parmi d’autres engagements récents ou à venir, on relève trois concerts au grand Festspielhaus de Salzbourg en ouverture du festival en octobre 2017, une tournée avec Vladimir Ashkenazy en mai 2018, un retour en Autriche et en Slovaquie en 2019, avant de se produire à la Philharmonie de Luxembourg et au Stresa Festival.

mai 07 2019

Détails

Date 7 mai 2019
Heure 20:15 - 22:00
Évènement Categories:

Lieu

Rosey Concert Hall

Institut Le Rosey
Rolle, 1180 Suisse

+ Google Map

Téléphone :

+41 (0) 21 822 55 00

Organisateur

Rosey Foundation
Téléphone : +41 (0) 21 822 55 00
Email: